Le crédit joue un rôle prépondérant sur le plan économique depuis les temps anciens jusqu’à nos jours. Il existe différents types de crédits proposés par les institutions financières. Le crédit-bail en est un. Il s’agit d’un outil qui permet de financer les investissements. Cette technique de financement peut être confondue avec la location-vente ou la location simple. La compréhension de son fonctionnement est le seul moyen pour bien le discerner des autres types de prêt.

Les conditions de contrat d’un crédit-bail

Le crédit-bail, appelé également location avec option d’achat ou leasing concerne un crédit contracté pour disposer d’un bien d’équipement. Il peut par exemple s’agir d’un véhicule. L’organisme prêteur procède à l’achat du bien et le loue ensuite à l’emprunteur. Lorsque le contrat prend fin, l’emprunteur a le droit d’acquérir le bien ou le rendre à l’établissement propriétaire. Le crédit-bail est fait pour les professionnels comme les particuliers. Consultez le site rachatdecreditficp.com pour de plus amples informations. Grâce à ce crédit, l’emprunteur peut disposer d’un bien par une location. Cela, en disposant d’une promesse de vente faite à la fin du contrat. Le bien loué est utilisable en versant des loyers durant le contrat. Ce versement participe également à l’achat du bien s’il veut l’acquérir à la fin du contrat. Un versement de somme résiduelle prévue dans le contrat accompagne l’achat. En début de contrat, un dépôt de garantie est versé.

Par la suite, l’emprunteur doit verser chaque mois un loyer, sur deux ou trois ans. En contractant avec un particulier, ce dernier sera contraint de respecter les obligations appliquées au crédit à la consommation. Plus précisément, c’est l’information préalable du consommateur et le délai de rétractation. Pour les emprunteurs professionnels, il est possible de recourir à un crédit-bail immobilier. L’entreprise peut faire une location des locaux professionnels et l’acquérir à la fin du contrat. Elle peut aussi continuer à poursuivre la location ou rendre l’usage des locaux au bailleur.

Crédit-bail, pour qui et quels sont ses atouts ?

Le crédit-bail est une solution de financement qui est réservé pour les entreprises mais également les professionnels en libéral. Cette option est aussi aux exploitants agricoles, aux Sociétés Civiles Immobilières et aux collectivités locales. De même, elle s’adresse aux commerçants et aux associations type « loi 1901 » qui exercent une activité économique aux artisans. Le crédit-bail consiste à avoir la possibilité d’acquérir le bien à terme loué avant cela. Au cas où vous ne l’utiliseriez qu’à du bien mobilier, souscrivez-vous à une location financière. Afin de faire l’acquisition d’un bien avec des facilités de paiement, le recours à un crédit est nécessaire. Le crédit-bail présente des avantages pour les entreprises recourant à ce moyen de financement. Ils résident en trois points essentiels à savoir l’apport personnel, la non-altération de l’endettement et la déduction d’impôt. Société de crédit-bail et client bénéficient tous deux de ces avantages. La société louant pour vous le bien dispose d’une possibilité d’investir sans fournir un apport personnel.

Pour vous, client, le matériel loué dans le cadre de ce crédit-bail n’est pas inclus dans le bilan. Votre endettement n’est donc pas altéré. Il est donc possible pour vous d’utiliser du matériel peu coûteux en n’altérant pas votre niveau d’endettement. De plus, les loyers des crédits-baux peuvent être déduits de l’impôt sur les bénéfices. Pour qu’un remboursement vous soit fait en milieu d’année, il faut que vous le déclariez sur votre déclaration de revenus. En passant par le montant des loyers, chaque élément qui constitue le contrat du crédit-bail demeure négociable. Ce, de la durée à la périodicité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *